Crisis Committee

Appuyez sur lien suivant pour avoir accès au study guide!

L’incident du pont Marco-Polo. 7 juillet 1937. Bataille opposant l’Armée nationale révolutionnaire de la République de Chine à l’Armée impériale japonaise. Les Japonais saisissent le casus belli pour faire venir des renforts et se dirigent maintenant vers Pékin.

Elle marque le début de la seconde guerre sino-japonaise.

Aujourd’hui, des nations doivent être guidées et attendent vos ordres : réécrivez l’histoire de ce conflit militaire en incarnant des acteurs historiques.

Contrairement aux sessions MUN typiques, cette simulation est une reconstitution historique. Il s’agit d’être fidèle aux possibilités techniques, au climat moral et politique de l’époque. Les anachronismes devront être évités. Cependant vous serez bien l’acteur de cette crise et non ses figurants. Vous devrez définir une stratégie, une politique étrangère et préparer vos déclarations publiques. Même si ce type de comité dépend d’une forte trame narrative, n’oubliez pas qu’en tant que dirigeant, c’est à vous d’infléchir le cours des événements !  

Ainsi, si les postulats et les causes de la crise sont historiques, son développement sera entre vos mains, pouvant devenir atypique et aboutir à une réalité différente de celle que nous connaissons. 

Vous jouerez de fait un rôle et occuperez un poste qui vous a été confié par votre gouvernement pour résoudre cette crise. Il vous faudra agir conformément aux perceptions stratégiques de l’époque jusqu’aux inclinaisons personnelles défendues par votre personnage. Les négociations si elles se déroulent au plus haut niveau, celui interétatique, sont aussi le fruit de lutte de pouvoirs, d’intérêt opposés et d’opinions conflictuelles avec une vision du monde bien tranché au sein de la cellule de crise.

Un tel exercice requiert un important travail de documentation à la fois sur la position de votre gouvernement et les intérêts personnels de votre personnage. Le savoir permet le pouvoir. Sans information exacte il vous sera impossible d’agir. De l’erreur stratégique, d’une mauvaise évaluation des forces adverses ou d’une définition incertaine de vos objectifs peuvent naître le chaos et permettre la victoire de vos adversaires. La maîtrise des évènements dépend de vos informations et de votre communication.