(Brève) Le chiffre 13 : DISEC sera-t-il chanceux ?

Une résolution longuement débattue. 

En cette matinée, les débats reprennent sur une résolution finale: le consensus est dans l’ensemble présent. Il n’y aura pas de droit de légitime défense pour les acteurs non-étatiques mais un renforcement de leur protection par les États, acteurs étatiques. La Suède, pourtant, semble inquiète…

La Suède soulève un point important et cher à la souveraineté des États : L’article 13 de la résolution. Article divisant les opinions et les pays.

En effet, l’invitation faite aux États de ne pas empêcher les objectifs à but humanitaire de la résolution agite. Est-ce lié au risque d’une ingérence ? La Suède, la Corée du Nord et Israël proposent la modification de l’article pour défendre les intérêts nationaux.

Heureusement, le Brésil parvient à calmer les ardeurs et trouve un consensus. L’article 13 est alors assorti d’une invitation à respecter la souveraineté nationale. 13, de quoi porter chance ! La résolution est adoptée à une large majorité : 24 voix pour, le Nigeria contre, la Russie, sans surprise, s’abstient ! La boucle est bouclée et DISEC enchaîne rapidement sur son deuxième sujet de comité : l’encadrement de l’utilisation des drones armés.

Disec. A vous de jouer.

Leave a comment

Your email address will not be published.